Premier grand tournoi de football africain organisé depuis le début de la pandémie, le Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) est une compétition réservée aux joueurs évoluant sur le continent. L’événement fait figure de test pour le Cameroun, qui doit accueillir dans un an la reine des compétitions africaines : la Coupe d’Afrique des nations (CAN).

Le tournoi, prévu du 16 janvier au 7 février, oppose 16 sélections Cameroun, RDC, Congo, Zimbabwe, Burkina Faso, Mali, Libye, Niger, Maroc, Togo, Rwanda, Ouganda, Zambie, Tanzanie, Guinée, Namibie). Nationales africaines et rebat généralement les cartes du football continental africain, puisque les stars africaines évoluant à l’étranger n’ont pas le droit d’y participer.

Cette sixième édition de la compétition devait initialement se tenir en avril 2020, mais avait été repoussée à cause de la pandémie de Covid-19.

Le CHAN va se dérouler pendant qu’une deuxième vague de l’épidémie frappe le continent africain et que l’apparition de nouveaux variants du virus fait craindre une explosion des contaminations.

Face à la maladie, qui a déjà fait 451 morts au Cameroun et touché officiellement quelque 27 336 personnes, les autorités du pays ont adopté un protocole sanitaire. Limitation à 25 % du taux d’occupation des stades lors des premières phases de la compétition, puis 50 % à partir des demi-finales, port du masque obligatoire, distanciation sociale…